Le 25 mars : CEPD et la CFE-CGC

Le 25 mars : CEPD et la CFE-CGC forment ses militants à l’égalité professionnelle

Quelques intervenants :

 
Nils de Tymowski Cristina Lunghi Marine Darnault
 
Catherine Lapeyre et Daniella Vaures Olivier Baour Véronique Calvat  
Anne Claire Mialot


 Nils de Tymowski, référent égalité et diversité de la CFE-CGC a été le maitre de cérémonie de cette journée qui fut un bel événement marqué par la présence d’expert-e-s et de personnes engagées pour l’égalité professionnelle.

Le cabinet de conseil en égalité professionnelle et diversité (CEPD) organise depuis deux ans les sessions de formation à l’égalité professionnelle pour les militant-e-s de l’union régionale IDF de la CFE-CGC afin de leur donner des outils pour soutenir leurs collègues sur le territoire sur les questions d’égalité et la négociation d’accord d’égalité professionnelle.

Ces sessions se sont clôturées mercredi 25 mars à l’occasion d’une journée de restitution mais aussi d’échange animé par la fondatrice de CEPD et Présidente-Fondatrice du Fonds de dotation Arborus, Cristina Lunghi et organisé par Nils de Tymowski, référent égalité et diversité de la CFE-CGC.

La journée a commencé par l’intervention de Marine Darnault, cheffe du bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle du Service des Droits des Femmes et d’Egalité (SDFE) :

Tout en parlant de la politique conduite par le gouvernement sur les questions d’égalité, elle a commenté les actions conjointes des acteurs en IDF comme le « passage d’une logique fataliste sur l’égalité professionnelle, à une approche organisationnelle qui interroge la responsabilité des acteurs », c’est le « passage d’une égalité de droit à une égalité de traitement », dit-elle, encourageant ainsi les actions notamment dans l’Ile de France élu territoire d’excellence.

Elle a ainsi salué le dispositif du Label égalité qui est à la disposition des entreprises, et rappelé l’importance d’un outil de mise en place et d’analyse du Rapport de Situation Comparée qui est « nécessaire et indispensable à la négociation d’un bon accord égalité ».

Et c’est pourquoi, au cours de la formation des militants de la CFE-CGC, Cristina Lunghi les forme et mets à leur disposition un outil soutenu par le FSE, la région IDF et le ministère des droits des femmes : le Kit égalité. Véronique Calvat le recommande car « celui ci permet de dynamiser la négociation collective » et qu’ « il est remarquable car très opérationnel ».

Ensuite, se sont succédés des intervenant-e-s expert-e-s de tous les milieux : le laboratoire de l’égalité, représenté par Anne Claire Mialot, la DIRECCTE IDF représentée par Catherine Lapeyre et Daniella Vaures qui ont éclaircies les motifs de mise en demeure des entreprises. Si une moitié est liée à une absence d’accords, l’autre moitié relève d’une non conformité de ces accords. Salima Rairi de l’ARACT Ile-de-France a complété ces éléments, a donné des indications sur l’analyse réalisée sur une centaine d’accords franciliens.

D’ou l’intérêt pour les entreprises d’être accompagnées par des experts et de outils comme le Kit égalité, qui permet aux PME de remplir leurs obligations légales.

Les interventions d’Olivier Baour, directeur régional de la DRDFEFH et Véronique Calvat de la mission égalité de la région IDF renforcent ce que nous savons, la politique d’égalité n’est pas la mise en place d’actions en plus pour les entreprise. Elle s’intègre de façon transverse dans tous les domaines de l’entreprise, après un court effort de modification du fonctionnement de l’organisation.

L’égalité professionnelle est un levier pour interroger les processus et l’organisation du travail dans les entreprises.

Le kit Egalité

Le Kit Egalité Professionnelle

Un outil simple et opérationnel pour répondre aux obligations légales. > Lire la suite

Télécharger les décrets d'application

> Tous les textes

Nos formations

Egalité et dialogue social

> Toutes nos formations